Investir dans l’immobilier locatif en se défiscalisant

Peu estimée auprès des investisseurs, la loi Duflot a été remplacée et assouplie par le dispositif Pinel, introduit par la loi de finance de 2015. Ce nouveau dispositif fiscal a suscité l’engouement autant auprès des particuliers que des promoteurs immobiliers et des sociétés de gestion qui ont déjà mis sur le marché quatre SCPI Pinel.

Le dispositif Pinel vous permet ainsi d’investir dans l’immobilier locatif tout en bénéficiant de nombreux avantages, notamment fiscaux.

Un avantage fiscal très intéressant

En investissant dans l’immobilier locatif, vous avez la possibilité d’imputer à vos impôts sur le revenu 2% par an du prix de l’acquisition. Cet avantage fiscal permis par le dispositif Pinel se réalise sur une durée de six ou neuf ans, définie au préalable, et est prorogeable :

  • De trois ans, renouvelables une fois, si vous choisissez de mettre en location votre bien pendant une durée préalable de six ans.
  • De trois ans, non renouvelable, si vous mettez votre bien en location pendant neuf ans.

Dans ces deux cas, entre la dixième et la douzième année de mise en location, le taux de déduction fiscale passe à 1% par an.

Cette réduction d’impôt est toutefois soumise au plafonnement des niches fiscales (10 000€ par) et ne peut s’effectuer que sur un montant d’investissement de 300 000€ HT maximum. De plus, le nombre d’acquisitions en biens immobiliers est fixé à deux par année.

Quels sont les autres avantages que procure le dispositif Pinel ?

Tout d’abord, votre bien immobilier éligible au dispositif Pinel se trouve nécessairement sur une zone Pinel, c’est-à-dire une zone où la demande locative est bien supérieure à celle de l’offre. Couplé au fait qu’un loyer Pinel est inférieur à celui du marché, la mise en location de votre bien est certaine.

De plus, la Loi Pinel permet dorénavant de louer votre bien immobilier à un descendant ou à un ascendant tout en garantissant votre avantage fiscal. Il faut néanmoins respecter les plafonds de loyers et de ressources du locataire et s’assurer que ce dernier ne fait pas partie de votre foyer fiscal.

Enfin, il est possible d’investir dans des parts de SCPI Pinel. Plus souple et accessible, cet investissement vous permet également :

  • De bénéficier des mêmes avantages fiscaux qu’un investissement direct 
  • De développer votre patrimoine « pierre-papier » 
  • De limiter le risque locatif, le nombre de locataires étant conséquent 
  • De déléguer la gestion locative à la société de gestion 
  • De toucher des dividendes, en fonction des revenus fonciers et financiers que perçoit la société de gestion.

Les conditions à respecter

Le dispositif Pinel prévoit quelques conditions à respecter afin que votre logement soit éligible :

  • Le bien immobilier doit être acquis neuf, en état futur d’achèvement ou inhabitable en l’état et ainsi destiné à des travaux de rénovation.
  • Le bien immobilier doit être loué dès la première année de son acquisition.
  • La durée initiale de mise en location doit être décidée par le bailleur et doit être de 6 ou 9 ans. Cette période est prorogeable.
  • La location doit être permanente et effective.
  • Le bien immobilier sert de résidence principale pour le locataire.
  • Le bien immobilier doit respecter les normes énergétiques BBC.
  • Le bien immobilier doit se situer sur une zone Pinel A, Abis, B1 ou B2.
  • Le plafond des loyers Pinel et des ressources du locataire doit être respecté.
  • Il est impossible de cumuler le dispositif Pinel avec d’autres dispositifs fiscaux, tels que Duflot, Malraux ou Censi-Bouvard.